Agir contre le burn-out des médecins

Le Quotidien du Médecin consacre un dossier à l’épuisement professionnel des médecins, qui peut conduire parfois au suicide (45 tentatives par an).

Le mois dernier, le ministère du Travail a installé un groupe de travail sur ce sujet. Les professionnels de santé se mobilisent, avec l’ouverture de lignes téléphoniques d’écoute. Une étude menée début 2013 auprès des 2.086 généralistes de région Centre par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins libéraux montre que « prévenir l’épuisement professionnel » est la priorité pour 35,5% des répondants, notamment des femmes jeunes et des praticiens exerçant en groupe.

L’URPS Centre propose des réunions de prévention dans chaque département, animées par un médecin spécialiste des risques psychosociaux et un psychiatre.

L’accent est mis sur la prévention, le repérage et les solutions: apprendre à dire non, s’accorder des temps de repos, se donner moins d’exigences professionnelles.

Elle organisera le 17 mai à Orléans une journée sur le burn-out.

L’Ordre des Médecins de Paris a ouvert aux praticiens une consultation de prévention, assurée par des médecins de centres de santé.

Ce contenu a été publié dans Agression et stress, Le COS ou burn out, Le stress, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>