« Améliorer la psychiatrie en France, une urgence »

De moins en moins de psychiatres formés et de plus en plus de demandes de consultations spécialisées. Pourquoi ?

La Croix dresse un état des lieux inquiétant de la psychiatrie en France et expose des solutions.

Premier problème, l’inégale répartition des 13.800 praticiens sur le territoire, notamment entre zones urbaines et rurales, avec des effets délétères sur le suivi des patients.

Les professionnels suggèrent d’élargir le numerus clausus, de créer une carte sanitaire, d’obliger les jeunes à s’installer pendant cinq ans dans les secteurs ou hôpitaux déficitaires, ou encore d’alléger les obligations administratives.

Claude Finkelstein, présidente de la Fédération nationale des associations d’usagers en psychiatrie (Fnapsy), plaide pour « une véritable spécialisation des infirmiers en santé mentale et psychiatrie » pour pouvoir leur déléguer des tâches et pour une amélioration de l’accueil et de la prévention dans les centres médico-psychologiques (CMP) et centres d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP).

Philippe Charrier, président de l’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam), veut « améliorer la formation en psychiatrie des médecins généralistes ».


Ainsi, la solution de former des médecins généralistes à la psychiatrie sans passer par le cursus normal de la spécialité, n’est-ce pas s’exposer à des praticiens de première classe et des praticiens « law cost » ?
Il faut dire, que pour former un psychiatre, il faut compter entre 12 et 14 ans d’études après le baccalauréat.
Alors quoi ! Faut-il sacrifier autant d’années pour, au final, un travail difficile et mal rémunéré ? Voici la question que se posent beaucoup d’étudiants avant de s’orienter professionnellement.

Ce contenu a été publié dans Non classé, Précisions, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>