Le monde « des régimes ».

Alors quoi, les nutritionnistes, les diététiciens, nous racontent-t-ils n’importe quoi?

En aucun cas!

Ce sont des spécialistes formés à tous les problèmes nutritionnels et le surpoids n’est qu’une petite partie du large éventail de problèmes alimentaires qu’ils ont à régler en mettant en place et en surveillant toutes sortes de régimes alimentaires.

Ouvrons une parenthèse, dans le langage courant, qu’entend-t-on dans le simple mot « régime »?

Beaucoup pensent immédiatement à un régime hypocalorique pour perdre du poids et non pas à un régime, hypercalorique, ou de toute autre nature.

J’entends parfois:

-  Et pourtant, je ne mange que des biscottes de régime ou des céréales de régime!

L’industriel n’a pas mentionné le sens de régime; hypercalorique ou hypocalorique? La seule biscotte « pour perdre du poids » serait une biscotte sans farine, sans sucres rapides, bref, ce serait une biscotte fantôme

Les professionnels de la nutrition ont un rôle préventif, curatif et doivent prendre en charge les suites des excès alimentaires.

Le surpoids, puis l’obésité seront responsables de complications médicales qui feront rentrer la simple conduite hypercalorique en pathologie plus complexe, dont le diabète.

Par rapport à la simple conduite alimentaire idéale, par rapport au surpoids ou à l’obésité, leurs conseils s’apparentent aux conseils d’un ingénieur mécanicien de formule 1, avant la compétition.

Bien suivis, ils ne peuvent apporter que du mieux-être à « la mécanique corporelle ». Son bolide bien réglée, les étapes de la vie avec ses accélérations bien contrôlées et ses passages au stand pour refaire le plein, permettront au pilote, respectueux des conseils, de gagner la course de la santé en optimisant sa forme.

Pourtant, les conseils, toujours bon à entendre, ne sont appliqués que de façon provisoire par les consultants.

Beaucoup feront des entorses aux « régimes expliqués et ré expliqué », transigeront face à des « tentateurs » extérieurs, en remettant aux calendes grecques un meilleur contrôle alimentaire.

La proportion d’entre-nous, qui est ou sera en surpoids, devra individuellement se poser la question:

- Suis-je une formule1?

- Suis-je capable de renoncer à des habitudes, mauvaises pour ma santé?

- Suis honnête avec moi-même et avec mon nutritionniste?

- Pourquoi ai-je tendance à nier souvent l‘évidence dès qu‘il s‘agit d‘alimentation?

- Puis-je tirer profit de conseils « de pointe »?

- Qu’en est-il de ma maturité face à la nourriture?

- Ai-je besoin d’un contrôleur qui soit un repère pour raffermir mes « résolutions » face à la nourriture?

The following two tabs change content below.
Henri Pull

Henri Pull

Psychiatre et pédopsychiatre. Psychothérapeute. Expert médico-légal. Conférencier Formateur auprès d’entreprises. Intervenant Radio France. Auteur de deux livres : « Parents-Enfants » 200 réponses aux questions les plus fréquentes. (Édition Grancher) « Stress comment reconnaître et soigner vos 150 stress quotidiens ». (Édition Grancher)
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>