Pour lutter contre l’obésité de l’enfant, pourquoi ne pas manger en famille ?

Prendre régulièrement ses repas en famille, dormir suffisamment et peu regarder la télévision réduiraient le risque d’obésité de l’enfant de 40 %, selon une récente étude américaine.

Kristell ROSER

Selon les chercheurs de l’université de l’Ohio (États-Unis), manger en famille favorise la consommation de fruits et légumes, permet aux enfants d’avoir une alimentation équilibrée et de limiter le grignotage ou encore les produits gras, salés et sucrés.

Le manque de sommeil serait également associé à une prise de poids, notamment parce que les enfants éveillés mangent plus souvent.

Enfin, rester devant le petit écran réduit le temps consacré à la pratique d’une activité physique.

Le Pr Sarah Anderson, professeur d’épidémiologie et auteur de l’étude, précise que chacun des trois critères est aussi important que l’autre et invite les parents à appliquer les trois à la fois.

Ce contenu a été publié dans boulimie, Comportements alimentaires, hyperphagie, Obésité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pour lutter contre l’obésité de l’enfant, pourquoi ne pas manger en famille ?

  1. maria dit :

    Très bonne idée ! Mais vu l’évolution de la technologie, il n y a pas plu dîner en famille. Et du coup d’un jour à l’autre on trouve l’enfant qui, tous les jours est devant son pc et entrain de manger au même temps, souffre de surpoids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>