Prise en charge des troubles des apprentissages

Après le diagnostic d’un trouble de l’apprentissage, prise en charge des troubles des apprentissages une prise en charge individuelle est généralement proposée.

Elle cible les fonctions déficitaires, à raison de plusieurs séances par semaine et est associée à une prise en charge pédagogique.

Pour la dyslexie, les méthodes les plus fréquentes sont de type orthophonique et portent sur l’entraînement des capacités phonologiques de l’enfant.

D’autres rééducations ont pour objectif de permettre à l’enfant de développer des stratégies de compensation pour contourner son handicap.

La prévention est un domaine encore peu exploré. Des études récentes et rigoureuses ont évalué les effets des entraînements pédagogiques comme réponse de première intention à l’école sur des enfants à risque de dyslexie (issus de familles atteintes de dyslexie) ou sur des enfants en difficulté d’apprentissage de la lecture.

Les effets positifs sont obtenus à partir d’entraînements de courte durée, mais répétés chaque jour, avec de petits groupes à besoins similaires.

Les interventions précoces (dès les premières manifestations de difficultés de lecture) sont les plus efficaces.

Source INSERM / Dr PULL / Psychiatrissimo
Ce contenu a été publié dans dyscalculie, dyslexie, dysorthographie, Dyspraxie, L'école et le monde scolaire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>