Sea, sex and sun?

Non! Régime, régime and régime …

Le soleil règne en maître, voici une occasion de se dénuder qui s’annonce …

Les régimes, amaigrissants forcément, explosent dans tous les magazines. Cet été, comme tous les autres d’ailleurs, sera mince ou ne sera pas!

Les rayons du soleil se faisant de plus en plus ardents, les rayons des armoires sont revisités pour un tri drastique après une confortable hibernation.

Petite jupette, bikini, slip brésilien et autres vêtements de l’été précédent, se retrouvent sous le feu de l’actualité.

L’œil averti de la candidate aux vacances note de criantes anomalies inexplicables à première vue.
Dans le silence blanc du long hiver, n’auraient-ils pas rétréci ?

Ces matières synthétiques traîtresses seraient-elles moins fiables que les cotonnades de nos grands-mères ?

Après ces vagues espérances, le choc: les kilos et l’embonpoint bousculent l’image de la sylphide qui, l’an denier encore, entrait « comme une fleur » dans ses affaires de plage.

Alors que la vêture d’hiver dissimulait tous les excès de table, la cigale que beaucoup étaient, dès la bise venue, oubliait qu’elle se trouverait fort dépourvue à l’annonce des beaux jours. Tandis que la fourmi, elle, suivait les bons préceptes diététiques sans jamais faillir et le faisait savoir à sa triste voisine, phéromones au vent.

Imaginons la scène :

-     Que faisiez-vous aux temps froids ?

-     Je grignotais et parfois dévorais sans discontinuer, murmure la cigale

-     Et bien, « régimez » maintenant ! explose l’ouvrière à la taille altière.

Voici du Jean de Lafontaine diététiquement revisité par une incorrigible cigale devenue « ronde » et une intraitable fourmi restée « svelte ».

De la brioche de l’après-midi, à la friandise grignotée en vitesse, sans parler du plateau repas devant la télé ou les réunions entre amis, tout est bon pour que la silhouette s’alourdisse, pour que la taille s’élargisse, bref pour tuer toute illusion et gâcher l’essayage pré estival.

Pas de panique !

Les recettes concoctées par le Docteur Cellulite sont prêtes sur le papier glacé des magazines féminins.
C’est ainsi que l’on y trouve, mesdames et messieurs, la solution à tous les bourrelets.

Pêle-mêle, de multiples régimes vous encouragent, à ne consommer que des substituts de repas, à manger de façon dissociée, à boire abondamment des tisanes diurétiques, à préférer une soupe riche en énergie et pauvre en calories, à faire du sport, à tenter l’acupuncture et … à tout simplement ne plus manger autant.
Généralement ces conseils sont bons et susceptibles de vous faire perdre quelques kilos faute de mieux.

Ils vous permettent, dans l’urgence, comme pour le boxeur avant la pesée du grand match, de descendre d’une catégorie.

Ne soyez plus des girouettes alimentaires à vos propres dépens !

Choisissez l’équilibre non pas sur le très court terme, mais sur le long terme.

Pensez santé, silhouette, bien-être et psychologie.

Bannissez les recettes dignes d’apprentis sorciers. Un régime n’est pas toujours restrictif ; il doit être avant tout adapté à votre personne, à votre rythme d’activité, à votre patrimoine génétique.

Un Saint-Bernard ne ressemblera jamais à un lévrier malgré un régime restrictif ; maigre, il ressemblera à un chien en mauvaise santé tout simplement.

Posez-vous la bonne question :

- Pourquoi est-ce que je mange ?

Et réfléchissez aux bonnes réponses :

- Pour ma survie, tout simplement.

- Pour compenser un manque.

- Pour faire plaisir à mes proches, chez qui bien manger est signe de ralliement.

- Par méconnaissance alimentaire.

Ou …

- Parce que je souffre et que je n’ai rien trouvé de mieux pour lutter contre mon mal-être psychique.
Parler de régime m’apparaît inapproprié, je préfère parler de meilleure façon de manger.

Une bonne connaissance de votre organisme, des grandes familles d’aliments et des pratiques alimentaires équilibrées, vous permettront de garder la ligne sans vous affamer inutilement.

L’aliment refuge ou paravent, l’aliment signe émergé d’un trouble névrotique plus profond demandera toujours une approche psychothérapique personnalisée.

Ce contenu a été publié dans Comportements alimentaires, psychologie et humour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>